Découverte du hobbyhorse

Deux chevaux fabriqués par eponi.fi

Le Hobby Horse : le bâton-cheval en mode sportif.

Jouet d’enfant populaire jusque dans les années 60, le bâton-cheval, cette drôle de tête de cheval fichée au bout d’un bâton est devenu une discipline sportive à part entière.

C’est en Finlande, à la fin des années 2000 que ce qui était auparavant un jeu d’enfant est devenu un sport complet et codifié, avec différentes disciplines et des compétions nationales et internationales.

La parution d’un émouvant reportage de Selma Vilhuven, « Hobby Horse Revolution » a été le commencement de la propagation du phénomène hors de Finlande.

Nous vous proposons sur ce site de tout savoir sur ce sport intrigant, ainsi qu’une sélection de Chevaux et d’accessoires pour Hobby Horse.

Ce cheval est fabriqué artisanalement en Finlande par la société Humma.

Vous pouvez le commander sur amazon.

Hobby Horses sportifs et de compétition

Pour une utilisation sportive, le cheval doit être équilibré et adapté à la taille de la cavalière. L’esthétique est aussi très importante. Le cheval doit être expressif et réaliste.

Pas trop réaliste quand même car l’effet serait étrange.

Au début de la discipline en Finlande, les cavalières devaient se fabriquer leur cheval elle même, car il n’y avait pas de modèle adaptés sur le marché.

Aujourd’hui on peut acheter en ligne de très bons chevaux artisanaux.

Les artisans proposent leurs œuvres sur Instagram ou sur Amazon, ce qui est plus adapté pour l’achat en ligne.

Bâtons-chevals : n’oublions pas les petits enfants

La vague du Hobby Horse sportif ne doit pas faire oublier le jouet d’enfant.

Le choix est vaste car ce jouet n’a jamais vraiment disparu.

Les enfants pourront s’amuser sur des chevaux bâtons en forme de cheval, mais aussi de licornes bien entendu !

 

Un sport de filles et de garçons

Tout le monde peut profiter de ce nouveau sport, mais force est de reconnaître que le Hobby Horse fait un tabac auprès des jeunes filles. Dans ce site en parlant des adepte du Hobby Horse on utilisera en général le féminin (cavalière) et de temps en temps le masculin (cavalier) pour n’oublier personne.

 

Les différentes disciplines pratiquées en hobby horsing:

 

Le hobby horse peut être pratiqué de façon simplement ludique ou pour la détente.

Une activité très appréciée est la promenade ou la randonnée en cheval bâton, qui permet de faire un exercice de plein air tout en s’amusant.

Mais, bien qu’il ne soit pas encore représenté aux jeux olympiques, le hobby horse est un sport très sérieux.

En Finlande, les adeptes du cheval de loisir peuvent participer à des compétitions, les principales catégories sont :

  • Le dressage : Les cavalières reproduisent sur une piste rectangulaire des figures imposées inspirées de celles du dressage en équitation. C’est à la fois une discipline physique qui demande souplesse et endurance et une discipline artistique puisqu’il est très important de reproduire la démarche d’un cheval et de sa cavalière.
  • Le saut d’obstacles : Comme son nom l’indique, il s’agit d’un parcours avec des sauts de haies, de barrières, ou de murs, comme son homologue en équitation. C’est une épreuve qui demande une très bonne condition physique et un grand sens de l’équilibre.

Les origines du hobby-horsing

 

A l’origine il s’agit d’un simple jouet pour enfant. Les premiers chevaux bâtons dont on a gardé une trace date du XVIIième siècle, mais il est très probable que les enfants s’amusaient avec des bâtons à tête de cheval bien avant.

 

On trouve de nombreuses vidéos d’adultes (surtout en Grande-Bretagne) s’amusant à reproduire les figures de l’équitation avec des bâtons chevaux, voire de simple peluche. Mais il s’agit là d’un simple amusement. Les joueurs ne cherchent pas vraiment à imiter les allures du cheval, et on voit un clair manque d’entraînement.

Les choses sérieuses commencent à la fin des années 2000 en Finlande.

Des jeunes filles et adolescentes se regroupent pour s’entraîner à imiter à la perfection les figures de dressage imposées en équitation. Le mouvement se structure, des clubs se forment, et des compétitions sont organisées : le hobby horse est né !

Le hobby-horse dans le monde :

 

La propagation du Hobby horse en dehors de Finlande a démarré sous l’effet de la curiosité médiatique en 2018-2019. La sortie du documentaire « Hobby horse revolution » de la réalisatrice Finlandaise Selma Vilhunen, en 2017, a attiré l’attention des médias du monde entier.

 

Un évènement qui a aussi eu l’attention des médias est l’organisation du huitième championnat de Hobby Horse à Seinajok en 2019 en Finlande. Cette manifestation a été relatée par les médias du monde entier intrigués par ce sport surprenant.

La compétion 2021 a étée annulée pour cause de COVID.

En 2022, cette manifestation a eu lieu le 11 juin à Seinäjoki.

Aujourd’hui le Hobby-Horsing se développe de façon exponentielle en Europe, en particulier dans les pays nordiques.

En France, la pratique se développe et se fait connaître par le biais de compte instagram, de chaînes youtube, et de groupes faceboo.

La discipline est encore balbutiante et n’est pas structurée en clubs, mais il y a une forte demande.

Vers une professionnalisation :

 

Au début du hobby horsing en Finlande, le domaine était entièrement amateur. Les jeunes filles ont inventé la discipline en regardant les compétions équestres sur internet et en s’en inspirant.

Les chevaux étaient fabriqués à la main part les cavalières elles-mêmes ou leur maman.

Le secteur a commencé à ce structurer par le biais d’associations qui ont organisés des championnats.

Des couturières talentueuses se sont lancées dans la fabrication artisanale de chevaux, et des entreprises de fabrication artisanales se sont créées.

L’entreprise de référence du secteur, Humma, a une boutique en ligne sur internet, où elle vend ses produits fabriqués en Finlande.

Visiter la boutique Humma sur Amazon

Le gouvernement Finlandais encourage la pratique de ce nouveau sport qui est structuré par un réseau d’associations.
Les entraîneuses sont issue de la première génération pionnière du mouvement, ainsi que des clubs d’équitations qui ont compris le potentiel pédagogique du hobby horse dans l’apprentissage de l’équitation.
En France, la discipline est toute neuve et les parents sont attente d’une offre d’encadrement pour leurs enfants. En attendant, ils se débrouillent discutant sur les groupes facebook dédiés au hobby horse et en regardant les démonstrations venues généralement de Finlande sur Youtube

Nul doutes que le hobby horse a de beaux jours devant lui en France et dans le monde !