Le Hobby horsing

Qu’est-ce que le hobby horsing ?

Le Hobby horsing désigne la pratique du hobby horse aussi appelé cheval loisir en france.

 

Le hobby horsing est une discipline sportive qui consiste à reproduire les épreuves d’équitations en remplaçant le cheval par un baton avec une tête de cheval.

 

Le hobby horsing nécessite une très bonne conditions physique et beaucoup d’imagination. Il faut en effet courir, sauter, marcher, mais aussi imaginer la présence de l’animal. Le hobby horsing est à la fois une activité sportive et dans une certaine mesure un jeu d’acteur.

Qu’elles sont les différentes discipline en hobby horsing ?

Les disciplines pratiquées sont essentiellement :

  1. La promenade
  2. Le saut d’obstacle
  3. Le dressage

 

Existe-t-il des compétions de hobby horsing ?

Il existe des compétions en Finlande, avec des niveaux régionaux, nationaux et un championnat du monde.

Ce sport est encore émergeant en France, et il n’y a pas de compétitions officielles au jour où est écrit cet article, mais ça ne saurait tarder !

 

Quels sont les bienfaits du Hobby Horsing ?

L’endurance

 

La pratique de la randonnée ou de la promenade en bâton cheval permet de façon ludique de courir ou marcher sur de longues distances.

L’effort soutenu

Les épreuves de dressage et surtout de saut d’obstacle demandent de maintenir un effort soutenu sur quelques minutes, avec des pointes très physiques.

 

La coordination et l’équilibre

 

La présence du cheval complique considérablement la tâche de la cavalière lors de l’exécution des figures. Par exemple lors d’un saut d’obstacle, il faut éviter que le bâton ne touche la barre.

Mais le plus difficile reste de garder l’équilibre en courant ou sautant alors que les deux bras sont occupés par le cheval.

 

L’imagination

 

Le cavalier ou la cavalière doit imaginer la relation avec le cheval afin de convenablement simuler les différentes allures du cheval et la posture d’un cavalier sur son cheval.

 

Le Hobby Horse est il un sport de fille ou de garçons ?

Le hobby peut être pratiqué indifféremment du genre aussi bien par les filles que par les garçons.

Il est beaucoup plus populaire auprès des filles, car les exemples que l’on voit sur youtube sont essentiellement des chaînes de jeunes filles.

De plus la renaissance du hobby horsing en Finlande était un phénomène concernant les jeunes filles et les adolescentes.

 

Peut être faudrait-il introduire des éléments un peu plus casse cou dans la discipline pour séduire les garçons (joutes, chevaleries… )

Hobby horse pas cher

Quel est le prix d’un Hobby-horse ?

Suivant la qualité et le mode de fabrication, le prix d’un bâton cheval peut varier de 20€ à plus de 200€.

Les hobby-horse pour la compétition sont fabriqués artisanalement en Finlande ou dans d’autres pays d’Europe, ce qui explique leur coût élevé.

 

Pour commencer le hobby horse, il est possible de se contenter de modèles moins chers fabriqués industriellement ou dans des pays à bas coût de main d’œuvre

 

Top 4 des hobby horses à moins de 50€ sur Amazon :

Hobby horses à moins de 150€ sur Amazon :

Competition de Hobbyhorse le saut d’obstacles

Comme son nom l’indique, le saut d’obstacle en hobby-horse consiste à sauter des haies en courant avec son cheval bâton.

Cette discipline se rapproche du saut de haie en athlétisme.

La cavalière et le cheval se présentent face à la haie. La cavalière tient d’une main le bâton, et de l’autre la bride. Le cheval bâton se dirige au trot puis au galop vers la haie et saute la haie de front.

Si l’obstacle est plus haut, alors le saut se fait sur le côté, mais il ne s’agit pas de tourner le dos à l’obstacle comme au saut en hauteur en athlétisme, car il n’y a pas de matelas pour rattraper la monture et son cavalier.

En fait, suivant la hauteur de l’obstacle, la technique de saut en hobby horse va soit se rapprocher de celle de la course de haie, soit du saut en hauteur d’avant l’invention du fosbury (le saut en hauteur en franchissement dorsal), car le cheval doit retomber sur ses pattes (ou plutôt sur les jambes de sa cavalière).

Hobby-horse : qualités requises pour le saut d’obstacle

Le saut d’obstacle est une discipline très physique et complète. Elle mobilise tous les muscles du corps.

Il faut avoir une bonne endurance et une bonne détente.

L’équilibre et la conscience de son corps dans l’espace est certainement la qualité la plus importante comme on va le voir dans le chapitre suivant.

Difficultés du saut d’obstacle en hobby Horse :

Contrairement au saut de haie pratiqué sans bâton cheval. Le saut de haie du hobby horse ne permet pas d’équilibrer son corps en utilisant les bras comme balancier. Il faut en effet tenir d’une main le bâton, et de l’autre les rênes du cheval.

D’autre part, il faut veiller à ce que le bâton ne cogne pas l’obstacle !

On peut voir le saut d’obstacle en cheval bâton comme une épreuve de saut de haie avec un handicap : Le bâton cheval.

C’est là tout le paradoxe du hobby horse. Loin de porter la cavalière comme un cheval, le cheval bâton semble plutôt être un poids, et une difficulté supplémentaire.

athlètes

En voyant cette photo d’athlètes sautnat des haies, on comprend la difficulté que rajoute l’emploi du bâton cheval. Il n’est plus question de faire usage des bras pour contrebalancer déséquilibre du corps.

Alors, c’est stupide ?

Au contraire, le fait de rajouter une difficulté est de toute évidence une qualité dans le sport, d’une manière générale.

D’ailleurs quand on y pense, la course de haie en athlétisme est bien une façon de rajouter une difficulté à la course sans haie !

On pourrait citer aussi la course en sac, qui, si elle n’est pas (encore) une discipline olympique n’en reste pas moins un sport ludique et très physique.

Dangers du saut d’obstacles :

Il faut bien s’échauffer et commencer toujours un entraînement progressivement en augmentant peu à peu la hauteur de l’obstacle.

Le principal danger est à la réception : il y a un risque de se réceptionner avec le pied de travers et de se fouler la cheville.

Il y a aussi un risque de chute, d’autant plus que le cavalier peut hésiter à lâcher son cheval pour atténuer la chute avec ses bras.

Les bénéfices du saut d’obstacle en Hobby horse :

Le saut d’obstacle avec un bâton cheval est à la fois un sport d’endurance et de puissance.

Le cavalier développe des qualités de courses à pied et travaille aussi la détente.

Le grand apport du hobby horse par rapport à la course de haie ou au saut en hauteur classique, c’est la nécessité de garder l’équilibre sans pouvoir allonger les bras qui sont occupés par la maîtrise du cheval.

Le cavalier doit garder le buste bien aligné avec le centre de gravité de soin corps sous peine de basculer et de perdre l’équilibre.

De la même manière le mouvement des jambes doit être bien maîtrisé pour ne pas déséquilibre le corps et oblige la cavalière à lâcher son cheval.

On va retrouver cette caractéristique dans toutes les disciplines du hobby horse : le cavalier devra toujours effectuer ses mouvements en maîtrisant le cheval avec ses mains.

Ainsi d’un point de vue physique, c’est comme si le haut du corps (buste, tête et bras) était dissocié du bas du corps (bassin, et jambes).

C’est comme si le bas du corps était indépendant (comme un cheval!) du haut du corps.

On voit donc que le fait de rajouter le bâton cheval n’est pas un simple accessoire visuel, ou un jouet pour faire semblant de faire du cheval.

La cavalière avec son bâton cheval doit complètement revoir sa façon de courir et de sauter par rapport à une athlète seule.

Compétition de Hobbyhorse Le dressage

Qu’est-ce que le dressage en hobby horse ?

Le dressage en hobby-horse est une discipline inspirée du dressage en équitation. La cavalière et son cheval sont dans la recherche d’un mouvement esthétique se rapprochant du mouvement d’un vrai cheval.

 

Il y a donc un travail des précis du jeu de jambe de la cavalière pour simuler les différentes allures qu’un cheval doit prendre dans une épreuve de dressage équestre.

 

Lors de l’entraînement, la cavalière s’attache à rendre son cheval bâton obéissant et agréable à monter comme le ferait une cavalière avec un vrai cheval. Cette projection d’une âme dans l’objet cheval est indispensable pour que la cavalière reproduise bien le mouvement du cheval.

 

Cela peut faire penser aux méthodes d’acteur de l’actor-studio, ou à la relation entre un chamane et son animal totem.

Déroulement de l’épreuve de dressage en hobby horse :

En compétition, la cavalière et son cheval doivent dérouler une reprise apprise par cœur. Une reprise est une suite de figures imposées qui dépendent de la catégorie de la cavalière (débutante à confirmée).

L’épreuve se déroule dans un carré.

La cavalière entre en piste, se place au milieu du carré, et salue le jury.

Ensuite la cavalière réalise les figures imposées. Le jury les notes avec une note pour chaque figure.

A la fin de l’épreuve, les participantes sont classées selon une moyenne qui est exprimée sur une échelle de 1 à 100 (en pourcentage).

Quelles sont les figures lors d’une épreuve de dressage ?

 

Les figures sont les mêmes en hobby-horse que pour le dressage équestre. On peut citer :

  • Le trot rassemblé (collected canter), qui sera par exemple effectué pour se placer devans le jury
  • Le piaffer, qui est un trot sur place. Le piaffer se réalise en sautant en quelque sorte d’un pied sur l’autre et prenant l’impulsion sur la pointe des pieds (Le pied passe par un appui complet sur le sol)
  • Le passage, c’est un trot qui ressemble au piaffer mais qui se réalise en avançant
  • Le leg-yeld ou cession à la jambe : il s’agit d’un déplacement en diagonale ou le cheval se déplace latéralement
  • La pirouette : en équitation, la pirouette consiste à faire tourner le cheval en prenant pour centre de rotation les pattes arrières. La difficulté en hobby horse est de rendre cette figure crédible en n’ayant que deux jambes !

Les types d’épreuves de dressage en hobby horse

 

Il y a deux types d’épreuves :

  • L’épreuve imposée : Le jury remet une fiche avec la liste des figures à effectuer dans l’ordre. L’emplacement des figures est noté sur une lettre qui est affichée sur le bord de la piste.
  • L’épreuve libre, en musique. La cavalière et son cheval réalisent une suite de figure de leur choix (dans une liste imposée en fonction de leur catégorie) sur une musique de son choix.